trail entrainement alimentation

Test : Brooks Catamount

La marque américaine Brooks est très connue dans le monde du trail  grâce à sa célèbre Cascadia. Il faut dire qu’ elle en est déjà à sa quinzième version. Cela fait donc plus de douze ans qu’ on la croise sur les sentiers.
Mais cette fois, c’ est une toute nouvelle chaussure que Brooks nous propose : La CATAMOUNT ( qui signifie puma en anglais).
Cette chaussure semble innovante à plus d’ un titre. C’ est ce que je vais essayer de vous montrer lors de ce test.

1 Caractéristiques de la Brooks Catamount

Poids : 270 gr.
Stack : 32 mm talon/26 mm avant pied.
La tige est en mesh résistant et un pare-pierres fait le tour de la chaussure. Un système de drainage parcours la Catamount.
Elle possède une languette attenante.
La semelle extérieure TrailTrack est associée à des crampons de 3.5 mm.
Une plaque de protection (Ballistic rock shield) sous l’ avant pied permet d’ être à l’ abris des aspérités du sol.
La semelle intermédiaire est en DNA Flash ( EVA dans lequel de l’ azote est injecté pour plus d’ amorti et de retour d’ énergie ).
Son prix : 160 euros

2 Conditions du test

J’ ai testé la Catamount dans les terrils du Nord, dans les Ardennes et en Lorraine.
Sur des chemins blancs, des sous bois, des pierriers et de la route.
J’ ai fait des sorties allant jusqu’ à 3h. Des séances de fartleck et de la rando-course.
L’ ensemble du test dépasse les 100 kilomètres.

3 Ce que j’ aime chez la Brooks Catamount

Tout d’ abord, j’ aime sa couleur blanche. Et surtout la raison de ce choix osé.
Brooks a imaginé que la blancheur de la chaussure était comparable à la feuille blanche d’ un écrivain. A nous d’ écrire une histoire avec notre Catamount. En quelque sorte, plus la chaussure sera sale, plus belle et riche sera son histoire.
Pour commencer, le chaussant est très agréable. Lorsqu’ on enfile la Brooks, on se sent tout de suite bien dedans. Le talon et le cou-de-pied sont parfaitement maintenus. Quand à l’ avant pied, on trouve suffisamment d’ espace pour que les orteils se sentent à l’ aise.
La languette attenante permet d’ ajuster très finement ce maintien, et le laçage est précis.
En parlant de languette, je trouve que la petite inscription placée sur celle-ci est géniale : « dessinée et construite pour 100 miles de courses plaisantes ». Beaucoup on pensait que ce slogan était en rapport avec la longévité de la chaussure. Mais je vous rassure, ce n’ est pas le cas. Brooks a voulu dire que la Catamount était prête à affronter un ultra de 100 miles ( UTMB, Diag ou autre Leadville ).
J’ ai parcouru plus de 100km avec la Catamount et je peux vous dire qu’ elle sera capable d’ aller très largement au delà de 165 kilomètres (100 miles).
De plus le mesh est hyper résistant. J’ ai malmené la Brooks sur des terrains agressifs et le mesh n’ a montré aucune usure. Il faut dire qu’ il est renforcé par un pare-pierres en TPU qui fait le tour de la chaussure sur une hauteur de deux à trois centimètres. Cela apporte une vraie sensation de robustesse.
Le fameux amorti DNA Flash avec l’ azote injecté n’ a montré aucun signe d’ affaissement après plus de 100 kilomètres.
En parlant d’ amorti, lors de mes premières foulées avec les Catamount, je trouvais qu’ il était assez sec. Mais au bout de 2 ou 3 sorties, il est devenu beaucoup plus agréable. Comme si la semelle s’ était « faite ». Et cela m’ a apporté tout de suite beaucoup de confort.
La légèreté de la Catamount est aussi un point positif. Les masses sont idéalement réparties sur la chaussure ce qui accentue cette sensation de courir presque « pied-nu ». Et pour autant j’ étais parfaitement en sécurité. Je dis cela, car très souvent les chaussures légères sont  assez peu renforcées. Je le répète, j’ ai vraiment été surpris par la solidité qui se dégage de cette Brooks Catamount.
De même, le grip est plutôt bon sur toutes les surfaces malgré des petits crampons. La Brooks accroche aussi bien en montée qu’ en descente. La gomme TrailTrack apporte énormément d’ adhérence ( je l’ avais déjà constaté sur la Cascadia 15 ).
J’ ai aussi apprécié la plaque qui protège ( ballistic Rock Shield ) des débris du sol. Sans pour autant ajouter une certaine rigidité à la Catamount.
Enfin, la Catamount est très dynamique. Je dirais même que c’ est sa plus grande qualité. Lorsque l’ on recherche de la vitesse, pas de souci, la Brooks est hyper réactive et joueuse. Très précise sur les appuis, on sent qu’ on peut aller vite et changer facilement de direction. J’ ai aimé les porter lors de mes séances de vitesse sur le plat et surtout en descente. Et j’ avais l’ impression que plus j’ allais vite et plus elle me renvoyait d’ énergie et de vitesse. Je pense que c’ est cela qu’ apporte le DNA Flash avec son azote injecté.

4 Ce que j’ aime moins chez la Brooks Catamount

Même si il est écrit que la Catamount peut nous offrir un « run happy  » sur un ultra de 165 km.  Je ne pense pouvoir porter la Brooks sur cette distance par manque de moelleux dans l’ amorti. Je me sens capable de chausser la Catamount sur 70 km maxi.
D’ ailleurs je ne pense pas que ce soit une chaussure typée ultra. Pour moi c’ est une chaussure plutôt « racer ». Donc le slogan sur la languette est un peu trompeur. Pour moi, seuls les athlètes possédant une qualité de pied et musculaire pourront profiter de la Catamount sur un 100 miles.
Les petits crampons très nombreux ( il y en a 57 ) ne permettent pas d’ apporter une accroche qualitative dans les terrains gras. J’ aurais aimé avoir des crampons un peu plus grand et un peu moins nombreux pour apporter plus de sécurité dans la boue. Et pour autant, je ne pense pas que cela aurait détérioré l’ adhérence de la Brooks sur les autres surfaces.
Petit détail, les lacets ont tendance à plucher et à devenir rêche. C’ est dommage pour une chaussure haut de gamme.
Enfin, il faut reconnaître que le blanc n’ est peut être pas la couleur la plus appropriée pour des chaussures de trail. Même si j’ aime le concept et l’ idée de la page blanche, je dois admettre que beaucoup de traileurs ne partagent pas forcèment mon avis.

5 Verdict

La Brooks Catamount est une belle surprise. Pour un premier modèle, c’ est hyper satisfaisant, même si il y a comme toujours des points à améliorer. J’ avoue avoir aimé tester la Catamount. J’ y ai pris beaucoup de plaisir.
Elle est dynamique, légère, robuste et confortable. D’ ailleurs je continue de l’ utiliser avec appétit lorsque je fais des séances de qualité.
Elle est idéale pour effectuer des séances où l’ on recherche de la vitesse et pour performer sur des trails de courtes et de moyennes distances.
Son amorti trop léger ne permettra pas au plus grand nombre de porter la Catamount sur un 100 miles comme c’ est écrit sur la languette.
La Catamount plaira aux traileurs recherchant la performance tout en gardant du confort et de la sécurité sur des distances courtes  à moyennes. Et sur un 100 miles pour les athlètes aguerris.
Enfin, si le blanc vous dérange vraiment. Pas de panique, elle existe maintenant avec des coloris moins salissants 🙂

On the trail again …

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *